Tout savoir sur le don

Donneur
Avant toute chose, vous devez savoir que la moelle osseuse est indispensable au fonctionnement du corps humain et qu'elle n'a rien à voir avec la moelle épinière, comme on peut souvent l'entendre.

 

Vous voulez des infos pour tout savoir sur le don de moelle osseuse ? C’est tout naturel.
On vous détaille tout ça juste en-dessous

La moelle osseuse c'est quoi au juste ?

Elle est responsable de la formation des cellules souches dites "hématopoïétiques". En clair, ce sont celles qui produisent l’ensemble de nos cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes). La moelle osseuse est donc indispensable à la vie. Son dysfonctionnement provoque les maladies graves du sang, comme les leucémies.

Tout d'abord, un rappel concernant le rôle de nos cellules sanguines :  

  • les globules rouges transportent l’oxygène
  • les globules blancs luttent contre les infections
  • les plaquettes arrêtent les saignements

Vous devez également savoir que la moelle osseuse n'a rien à voir avec la moelle épinière. On les confond souvent alors qu'elles ne se trouvent pas du tout au même endroit et n'ont pas les mêmes fonctions. Comme son nom l'indique, la moelle osseuse est présente dans tous nos os, en particulier dans les os plats comme celui du bassin. La moelle épinière, elle, est située dans la colonne vertébrale et appartient au système nerveux.

Qui a besoin d'un don ?

De nombreuses personnes qui ont une maladie grave du sang. 

Ce qui représente des milliers d’enfants et d’adultes, en France comme à l’étranger. De quelles maladies parle-t-on ? On pense aux leucémies bien sûr. Mais cela peut aussi soigner des aplasies médullaires, des maladies métaboliques ou génétiques (déficit immunitaire, adrénoleucodystrophie…). Et bien d’autres encore. Autant de maladies dont l’origine est un dysfonctionnement de la moelle osseuse.

Amélie atteinte d’une leucémie témoigne

Et la leucémie, c’est quoi ?

La leucémie est une maladie caractérisée par la production excessive de globules blancs anormaux. On parle alors de cancer du sang.

Il faut savoir que la leucémie représente environ 80 % des cas de greffes de moelle osseuse, qu'il en existe plusieurs types et qu'elle peut être aiguë ou chronique.

Il y aussi des patients qui souffrent d'autres maladies plus rares, par exemple :

L’aplasie médullaire

L’aplasie médullaire se caractérise par l’arrêt de production de cellules sanguines au sein de la moelle osseuse. En d’autres termes, la moelle osseuse ne produit plus ou presque plus de globules rouges, de globules blancs et/ou de plaquettes.
Cette maladie rare affecte surtout les enfants ou les jeunes adultes. Elle peut être due à une infection virale comme l’hépatite, à une intoxication chimique ou bien être d’origine inconnue.

 

Les myélodysplasies

La myélodysplasie est une maladie du sang. Dans le cas des patients atteints de ce syndrome, la moelle osseuse n’est plus capable de produire normalement les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. On parle de cellules sanguines immatures. En s’accumulant dans la moelle osseuse et le sang, elles laissent alors peu de place aux globules rouges, globules blancs et plaquettes sains.

L’anémie de Fanconi

L’anémie de Fanconi est un ensemble de symptômes causés par des malformations congénitales (anomalies à la naissance) et un dysfonctionnement de la moelle osseuse. Les personnes touchées par cette maladie ont alors des prédispositions aux cancers, aux leucémies et à divers troubles rénaux, cardiaques, auditifs…

Les déficits immunitaires congénitaux chez les enfants

Les déficits immunitaires congénitaux sont des dysfonctionnements du système immunitaire qui affectent les enfants dès leur naissance. Il faut savoir que le système immunitaire assure la protection contre les éléments étrangers comme les bactéries, les virus, les parasites et les champignons. Les personnes atteintes d’un déficit immunitaire ont donc un organisme beaucoup moins résistant.

Photo Daniel

Daniel

"Cette greffe m'a permis d'élever mes enfants, de travailler, d'aller  jusqu'à ma date de retraite, de voir ma petite fille."

Mathias

"Quand j’ai découvert ma maladie, c’était assez surréaliste."

Mais il existe un espoir de guérison pour ces personnes souffrant d'une maladie grave du sang : la greffe de cellules de moelle osseuse saine grâce à des donneurs volontaires !

Le prélèvement de moelle osseuse, comment ça marche ?

Il existe 2 méthodes pour le prélèvement de moelle osseuse.

Chacune permet de recueillir un type de greffon différent correspondant aux besoins du patient. On vous explique ça juste après. Vous devez d’abord savoir que c’est le médecin qui optera pour la méthode la plus appropriée, dans l'intérêt du patient.

Prelevement cytapherese

Soit on prélève dans le sang : on parle de cytaphérèse*

Expliquez-moi

C’est la pratique la plus courante (80% des dons). Le principe est un peu le même qu’un don de plaquettes sanguines.

  • Vous recevez un médicament quelques jours avant. Il sert à stimuler la production des cellules de la moelle osseuse et à les faire passer des os vers le sang. Pas d’inquiétude : ce produit est identique à celui que le corps fabrique déjà naturellement.
  • Le jour venu, on réalise un prélèvement qui dure environ 4 heures... suivi d’une pause gourmande bien méritée !

Un 2e prélèvement est parfois nécessaire.

* Cytaphérèse : prélèvement des cellules du sang nécessitant l’utilisation d’un automate d’aphérèse, appelé également séparateur de cellules. Les cellules extraites constituent le greffon ; les autres éléments sanguins sont restitués au donneur. Cette technique est couramment utilisée par l’Établissement Français du Sang (EFS) pour prélever, par exemple, des plaquettes sanguines.

Soit on prélève par ponction dans les os postérieurs du bassin

Expliquez-moi

Cette intervention sous anesthésie générale est simple.

Le principe ?

  • On prélève des cellules de la moelle osseuse directement dans l’os du bassin, avec leur milieu environnant.
  • On prend juste la quantité qu’il faut, selon le poids du donneur et celui du patient. Ni plus, ni moins.

Pour ce prélèvement, vous êtes pris en charge 48h à l’hôpital par un personnel qualifié. Le temps de tout bien faire, en parfaite sécurité !

Vous êtes compatible avec un patient

Il attend une greffe, quelque part en France ou dans le monde. Et le donneur le plus compatible, c’est vous !
Le centre donneur vous a contacté(e) pour fixer la date du prélèvement d’ici 1 à 3 mois.

Vous passez un entretien avec un médecin

Et aussi des examens médicaux (clinique et sanguin) environ 3 semaines avant le don. On veut être sûr qu’il n’y ait aucune contre-indication au don de moelle osseuse.

Vous déposez un consentement formel

Cette démarche permet de s’assurer que vous avez été correctement informé(e) de la procédure.

C'est le grand jour !

Vous allez à l’hôpital ou dans un centre EFS pour votre prélèvement de cellules de moelle osseuse.

 

Votre prélèvement est acheminé auprès du patient

Les cellules de moelle osseuse que l’on vous a prélevées (appelées le greffon) lui sont transfusées dans les 12 à 36 heures. 

Vous êtes suivi(e) après le don

Le jour même, un mois après, et au bout d’un an, on fera un point avec vous à l’aide de 3 questionnaires.

Et côté risques ?

Attention aux fausses rumeurs : un prélèvement de moelle osseuse n'entraine aucun risque de dommages neurologiques de type paralysie. Pour rappel, la moelle osseuse n’est pas la moelle épinière !
Enfin, concernant les cellules de moelle osseuse du donneur : sachez qu’après le don, elles se régénèrent rapidement.

 

Et bien sûr ça ne vous coûte rien !
Tous les frais médicaux et non médicaux liés au don sont pris en charge. Y compris l’indemnisation si le temps consacré au don entraine pour vous une perte de rémunération. On pense à tout !
 

Et au fait, qui peut être donneur ?

Si vous cochez ces 3 cases :
le registre national des donneurs de moelle osseuse vous attend !

Avoir entre 18 et 35 ans au moment de l’inscription* (mais on peut rester inscrit(e) et faire un don de moelle osseuse jusqu’à 60 ans inclus).

Être en parfaite santé, vous pouvez vérifier que vous ne possédez pas de contre-indications au don de moelle osseuse dans notre FAQ ou directement dans le formulaire d’inscription au registre.

Répondre à un questionnaire de santé, suivi d’un prélèvement salivaire ou d’une prise de sang pour établir votre
"carte d’identité biologique". C’est ce qui permet par la suite de savoir si vous êtes compatible avec un patient.

 

 

* Pourquoi cette limite d’âge ?
Car les greffons prélevés sur des personnes jeunes sont plus riches en cellules souches hématopoïétiques : idéal pour une prise de greffe plus rapide pour les patients ! De plus, un donneur est contacté en médiane, 8 ans après son inscription. Donc plus on s’inscrit jeune sur le registre, plus on reste longtemps disponible pour aider un patient.

On y va pour l'inscription ?

S’inscrire sur le registre national des donneurs volontaires de moelle osseuse, se fait en 4 temps :

Vous prenez le temps de vous informer
et de réfléchir à votre engagement.
C’est ce que vous faites en ce moment !

Vous demandez votre inscription juste ici.
Cette démarche en ligne est simple et rapide.
Vous répondez directement à quelques questions. Elles servent à vérifier que votre état de santé vous permet bien d'être donneur de moelle osseuse.

Vous finalisez votre inscription, à domicile ou dans un centre.
Vous avez le choix entre recevoir votre dossier d'inscription à domicile avec les documents à remplir et le prélèvement salivaire à réaliser. Ou bien prendre rendez-vous dans un centre donneur pour effectuer un entretien médical et une prise de sang. C’est ce prélèvement, salivaire ou sanguin, qui établira votre "carte d'identité biologique" indispensable pour savoir si vous êtes compatible avec un patient.

Et voilà, vous êtes inscrit(e) comme donneur(euse) !
Une fois votre rendez-vous passé ou votre dossier renvoyé et enregistré, vous recevez votre carte de donneur volontaire de moelle osseuse, symbole de votre engagement.

Ensuite, surtout, on reste en contact.
Et pour cela, vous devrez nous informer de tout changement de coordonnées, via votre « espace donneur inscrit » sur le site. C’est essentiel pour que l’on puisse vous contacter si vous êtes compatible avec un patient.

S'inscrire sur le registre national des donneurs volontaires  de moelle osseuse, c'est offrir une chance de guérison supplémentaire aux patients.

 

Pourquoi pas vous ?

Qui encadre le don de moelle osseuse en France ?

C’est l'Agence de la biomédecine
- agence nationale relevant du ministère en charge de la santé -
qui gère le registre des volontaires au don de moelle osseuse.